Quelle mutuelle pour les jeunes actifs ?

Les jeunes actifs sont confrontés à une gestion de budget toute nouvelle mais aussi à des nouveaux besoins santé. Avec premier emploi rime nouvelles obligations administratives ! Le choix d’une mutuelle en fait partie. Pour être bien protégé chez soi, dans son travail et lors de ses sorties, trouver la bonne complémentaire santé est essentiel.

Mutuelle jeune actif : bien choisir

Adieu la Sécurité sociale étudiante, le rattachement à la mutuelle des parents et la liberté administrative. Le jeune actif fait face à de nouvelles étapes : il change de caisse de Sécurité sociale (régime obligatoire), adhère à une mutuelle santé (régime complémentaire) et doit gérer lui-même ses dépenses de santé. Pour choisir une mutuelle jeune actif, quelques étapes simples peuvent donc être suivies : une bonne analyse des dépenses de santé les plus courantes et des nouveaux « risques santé » rencontrés par le jeune actif, une comparaison des garanties santé proposées par chaque mutuelle, une demande de devis détaillé pour comparer les montants des futures cotisations.

L’objectif est de trouver une mutuelle adaptée à vos besoins, sans pour autant vous ruiner.

La mutuelle d’entreprise, une solution économique

Pour les travailleurs salariés, le choix d’une mutuelle collective est une option à étudier attentivement. En effet, si votre employeur est adhérent d’un contrat collectif obligatoire, tous les salariés sont tenus d’y adhérer. Cette obligation peut paraître contraignante… Toutefois, dans bien des cas, le contrat collectif est négocié : votre employeur prend en charge une partie de la cotisation et vous bénéficiez ainsi d’une complémentaire santé efficace, pour un budget très restreint.

L’orthodontie adulte, une garantie rare

Vous avez des besoins spécifiques en orthodontie ? Trouver une mutuelle orthodontie adulte n’est pas simple. La Sécurité sociale ne prend en effet en charge l’orthodontie que jusqu’à l’adolescence. Les traitements d’orthodontie pour adultes doivent donc intégralement être pris en charge par le patient, ou par sa mutuelle ! Renseignez-vous auprès de votre organisme mutualiste pour connaître les garanties proposées sur ces soins spécifiques. Une sur-complémentaire spécialiste du dentaire peut s’avérer utile en cas de traitement de longue durée.